Réussir le #NoNutNovember grâce au stoïcisme

Réussir le #NoNutNovember ou le no Fap challenge grâce au stoïcisme

La pornographie une habitude malsaine

Ça y est nous sommes en novembre et comme chaque année des millions de courageux décident de se retenir d’éjaculer, s’abstenir de regarder des films porno, pour y arriver c’est le #Nonutnovember. Un challenge qui fait réduire énormément le nombres de visites de sites X.

L’épreuve est noble, malheureusement peu réussissent à se retenir pendant 1 mois et échouent. D’ailleurs beaucoup ne tiennent même pas une journée malgré leur volonté. Alors comment en est on arrivé à ne plus être maître de soi et esclave de vidéos sexuelles ? Aujourd’hui ne pas être victime de ses tentations est presque devenu héroïque. Alors je vous propose de voir comment devenir un superhéros grâce au stoïcisme (vos amis seront jaloux) !

D’abord, mettons les choses à plat sur la pornographie

La pornographie est née du besoin d’assouvir un désir primaire qui est celui de la reproduction. On pourrait même dire que notre objectif principal en tant qu’homme est la reproduction de l’espèce et sa sauvegarde. En temps normal cela ne pose pas problème. Après s’être accouplé, votre cerveau vous considère comme un héros, c’est vrai non ? Vous venez de sauvegarder l’espèce humaine ! Bravo capitaine ! Malheureusement tout ça est loin de la vérité. La majorité du temps les éjaculations finissent dans un mouchoir ou un préservatif.

Que se passe-t-il après une éjaculation ? Considérant que vous avez fait du bon boulot votre cerveau libère de la dopamine, une hormone qui procure le plaisir, pour vous récompenser, c’est le système de récompense.  Elle  peut s’obtenir de plusieurs façon : en éjaculant certes mais pas que, en pratiquant du sport, en ayant une promotion, en étant félicité par un proche, en mangeant du chocolat ou en accomplissant quelque chose qui vous tiens à cœur.

La dopamine peut même nous pousser à faire plus : j’ai eu une promotion, je vais travailler encore plus pour en avoir une autre et avoir encore du plaisir, de la dopamine on peut tirer de la motivation.

Mais dans le cas de la pornographie c’est différent parce qu’on accomplie rien.

Une petite expérience pour comprendre son impacte 

L’étude très intéressante d’OLDS et MILNER sur la souris mâle

Une expérience a été menée pour voir l’impacte de la dopamine sur nos actions : une souris mâle est mise dans une cage, dans la cage un bouton peut être actionné, une fois que la souris a appuyé dessus une décharge électrique est envoyer dans la zone de son cerveau qui gère la dopamine et libère ainsi cette hormone.

La souris commence par se ballade dans la cage, puis appuie sur le bouton, elle ne comprend pas tout de suite le fonctionnement. Elle repasse sur le bouton et reçoit une nouvelle fois de la dopamine, elle commence à comprendre, appuie de nouveau et en reçoit encore une fois. Là elle a compris et appuie toutes les 2 secondes sur le bouton, elle reçoit tellement de dopamine et ressent tellement de plaisir qu’elle ne voit même plus l’intérêt d’aller se nourrir, les neurologues menant l’expérience font même rentrer une femme dans la cage, le mâle de la regarde même pas, il continue d’appuyer sur le bouton, c’est devenu une espèce de zombie. Au final il finit par mourir de déshydratation et de famine. Après ça on comprend vite à quel point la pornographie est dangereuse.

l’expérience de la souris

Voilà les points positif de la pornographie et les négatifs :

Positif : Plaisir bref

Négatif : prends du temps (temps qu’il faut pour trouver une vidéo qui réponde à vos fantasmes) ; perte d’énergie ; perte de productivité ; on devient soumis à ses tentations et pas indépendant.

Remarquez que la pornographie vous fait perdre votre énergie, éjaculer demande beaucoup d’énergie, et donc beaucoup de temps pour récupérer cette énergie. Certains pensent pouvoir échapper à ça en se masturbant avant de dormir, mais l’impacte est toujours là seulement il se répercutera sur le lendemain, pour compenser vous devrait dormir plus ou sinon vous serrez plus fatigués. Ensuite la pornographie est une illusion, elle vous fait perdre votre énergie et votre temps pour vous rendre soumis à vos envies, dépendant. Elle vous donne l’impression de faire des choses concrètes alors qu’en réalité vous n’avez avancé sur rien. Vous devenez un être passif.

Alors comment se détacher de la pornographie ?

La vrais question serrait pourquoi est-ce qu’on regarde de la pornographie ?

Selon moi c’est parce que nous n’avons rien de mieux à faire. Je veux dire rien qui nous fasse vibrer. Nous sommes coupé entre 2 temps : le premier : travail, tâches ménagères, études… et le second : notre temps libre. Et en réalité nous utilisons mal notre temps libre,

En effet pour vaincre ce genre de tentations il faut s’occuper l’esprit et nos journées. Si nous n’avons pas de réelles choses à faire notre cerveau est distrait et à envie de faire des choses qui ne sont pas bénéfique pour nous (pornographie, réseaux sociaux, fast food…). Si nous regardons de la pornographie c’est parce qu’elle nous donne l’impression d’accomplir quelque chose de concret, le meilleur moyen de s’en détacher est donc de faire chercher à accomplir des choses concrètes.

Voilà mes solutions pour lutter :

  • Tout d’abord, occuper son temps, si on regarde de la pornographie c’est parce que nous ne faisons aucune activité réellement intéressante à côté. Je pense que l’envie de regarder de la pornographie vient d’un manque de sens. Par exemple on peut remplir son temps en fessant du sport ou en travaillant sur un projet qui nous tiens à cœur ou encore en passant du temps avec sa famille. D’ailleurs le sport libère également de la dopamine mais nous fait réellement progresser : amélioration de nos performances physique, meilleure confiance en soi, bonne santé… Remplissez votre journée d’activité qui vous plaisent mais vous sont bénéfiques !
Faire du sport est un bon moyen d’arrêter
  • Ensuite, proposer des alternatives à son cerveau. Si vous êtes tenter par un film dites vous simplement que vous aller le regarder mais que juste avant vous aller faire une autre toute petite chose comme ranger votre chambre, sortir la poubelle, faire quelques pompes, il faut proposer une déviation à notre cerveau pour le tromper mais le remettre sur la bonne voies. Ainsi lorsque je suis tenter par les réseaux sociaux sans avoir un réel objectif en tête je me dis « d’accord, mais avant je vais lire quelques pages de se livre » puis l’idée d’aller sur les réseaux sociaux passe. j’ai conseillé à des amis d’aller marcher 10 minutes dehors, en pleins air dès que l’envie de regarder de la pornographie leur traversait l’esprit : résultat ils ont complètement lâcher cette addiction ! Au final leur productivité et énergie ont augmenté !

 Pornographie, stoïcisme et la question du « surhomme »

Le stoïcisme propose de se détacher des distractions mauvaises et inutiles, je pense que la pornographie en fait partie. En effet on peut penser qu’elle nous détourne des choses essentielles. Le stoïcisme permet au contraire de se recentrer sur l’essentiel. Nous partons du principe que la vie sur terre est brève, dès lors il faut utiliser notre temps qui est compté le mieux possible, ne pas le gaspiller dans des choses qui ne compte pas.

On distingue deux types d’événements :

  • ceux sur lesquels nous avons de l’influence, un contrôle : nos émotions, nos pensées, notre volonté et nos perceptions
  • ceux sur lesquels nous n’avons aucune influence (voir très minime) : les guerres, les catastrophes naturels, les collègues que nous avons, un retard de train, les politiques gouvernementales, une crise économique….

Aujourd’hui ce qu’on pourrait appeler un surhomme, c’est une personne qui prend conscience de la courte durée qui nous est offerte sur terre et choisie de laisser de côté ce qui ne vaut pas la peine d’être considérer. Qui choisie de se détacher des choses sur lesquelles nous n’avons pas d’influence et des choses qui nous détourne de nos objectifs et notre raison de vivre.

Aujourd’hui les « surhommes » sont ceux qui ont cette prise de conscience et mettent toute leur énergie dans ce sur quoi ils ont de l’influence et dans les actions qui compte réellement. Restons sur le cas de la pornographie, celle-ci est gourmande de votre énergie et votre temps, temps que vous ne mettez pas dans vos objectifs, ou ce qui vous tiens réellement à cœur (famille, amis, projet de vie…). Elle vous endors et vous empêche d’agir. Le stoïcisme permet cette prise de conscience et le développement d’une indépendance de l’esprit.

La pornographie est un des virus de notre société qui endors les foules et les rends esclaves. Voyez le temps gagner, l’énergie économiser et les actions misent en place lorsque l’on arrête d’être soumis à des figures sexuelles. Il suffit de regarder les tweets du #NoNutNovember pour voir le nombre de personnes soumissent à leur tentation et esclaves des distractions. Si vous avez des besoin naturels de plaisir, aller les chercher dans la vraie vie. Il faut s’imposer une discipline de vie pour échapper aux distractions néfastes et profiter des vraies choses.

“L’homme ordinaire est exigeant avec les autres. L’homme exceptionnel est exigeant avec lui-même.” Marc Aurèle

Pour aller plus loin sur le thème de la pornographie et du stoïcisme je vous laisse ici un article qui s’intéresse plus à l’éthique stoïcienne par rapport à la pornographie : https://unregardstoicien.com/2019/10/05/stoicisme-et-pornographie/

Pour s’initier aux bases du stoïcisme découvrez mon introduction disponible ici .

Liens complémentaires :

Click to rate this post!
[Total: 2 Average: 5]